• BDSAIME

J'ai acheté une vidéo Fetish personnalisée

Par l'intermédiaire de la talentueuse Nikky French, j'ai eu l'occasion d'acheter un Fetish clip personnalisé pour la première fois !


• Nikky French


Avant d'entrer en détail dans le cheminement de l'achat de la vidéo puis dans cette vidéo en elle-même, je me dois de commencer par la présentation de celle qui en est l'artisane. Après tout, qu'importe au final le fétichisme ou le contenu d'une vidéo, c'est bien la personne qui le met en action qui peut me faire tourner la tête.


Nikky French est une dominatrice professionnelle française, installée au Royaume-Uni depuis plusieurs années. Elle entretient un compte Twitter où elle semble partager pas mal de sa vie personnelle, un compte Onlyfans, et bien sûr une boutique virtuelle pour ses vidéos Femdom.


Je la "connaissais" depuis environ cinq ans, où j'avais longuement visité son internet de l'époque, lorsqu'elle vivait à Cardiff. Si malheureusement ses pratiques favorites étaient aussi celles qui me me correspondent le moins (ballbusting, CBT, spanking), j'étais très sensible à son personnage et ce qu'elle dégageait. Je le suis toujours d'ailleurs, d'où cet article !


Son personnage, c'est d'abord celui d'une femme très dynamique, extravertie et dont l'énergie vous saute aux yeux. Elle prend la lumière, l'énergie du monde, et la redistribue aux autres autour d'elle. Etant pour ma par quelqu'un dont l'énergie est très intériorisée, égoïste puits de lumière au fond de la cave, c'est certainement ce qui me m'attire le plus chez elle.


Physiquement, c'est également difficile de ne pas la remarquer, elle incarne une dominatrice très atypique. Tatouée de couleurs et de fins motifs qui lui vont à merveille, elle casse les codes en s'affichant avec des tenues raffinées et des matières nobles dans des décors d'un autre temps.

Son énergie est très communicative, elle me donnerait presque envie de sortir de mon lit. Si je devais être captif sur un bateau pirate dans les mers de Singapour, c'est elle que j'appellerais pour venir me sauver. A moins qu'elle ne soit justement la capitaine dudit bateau, auquel cas je serais très mal embarqué. Quand on sait qu'elle connaît très bien Singapour, la comparaison avec une image très sensualisée de la pirate est facile.


Outre son énergie et le bon goût qu'elle se plaît à afficher, c'est aussi ce qu'on peut deviner de sa personnalité qui me séduit. Derrière son image de femme très joueuse et sadique, j'avais aussi senti une personne véritablement emphatique et dans l'envie d'un réel partage avec ses soumis fidèles, mais aussi envers le plus novice des quidams. Parce que dominatrice n'est heureusement pas incompatible avec sensible - loin de là -, je me souviens sur son site de l'époque, qu'elle confiait très honnêtement ne pas accorder de seconde chance une fois déçue par un soumis à qui elle aura donné sa confiance. Une telle précision donnée à la vue de tous est bien la marque des âmes qui donnent sans compter, des âmes ayant déjà connu risques et périls.


Son envie de partager avec nous, de trouver résonance en autrui, on la devine aussi dans ses écrits sur son blog Kink Your Life, ou encore dans certaines de ses vidéos.


Cette approche très horizontale se retrouve également dans sa communication sur les réseaux sociaux, où elle s'autorise à montrer le plus simplement du monde son quotidien en dehors de son personnage, et même parfois à parler de sa famille. C'est plutôt rare dans ce milieu ; peut-être plus fréquent chez les anglo-saxons. Elle ne semble pas mettre de barrière franche entre sa vie personnelle et son activité de dominatrice. Cela la rend plus accessible et inspire directement la sympathie ; cela l'expose aussi beaucoup plus aux contrecoups, je suppose.


Je finis cette présentation d'elle par préciser que son énergie et la grande aisance sociale qu'elle dégage en faisant d'elle la femme idéale pour ce fétichisme très marqué "quotidien" qu'est celui de la vidéo.



• Le fait de commander une vidéo personnalisée


• Pourquoi Nikky French

Celles et ceux qui ont lu mon article sur les vidéos SM & Fetish savent que ces dernières possèdent une place importante dans mon univers érotique, c'est pourquoi commander une vidéo personnalisée était une suite logique pour moi.


Si cela s'est fait avec Nikky French et pas une autre, je ne peux cacher que c'est aussi une question d'opportunité. En effet, c'est un peu par hasard que je suis tombé sur un tweet de promotion de sa part affichant la possibilité de commander un custom clip pour 40€. Ce qui est très peu cher par rapport à la normale ! Cela peut parfois aller jusqu'à plusieurs centaines d'euros pour les plus célèbres, un prix qui n'est pas dans mes moyens à ce jour. J'avais déjà contacté Nikky French plusieurs mois avant cela, pour un autre article futur, et j'avais même eu la chance d'échanger quelque peu avec elle sur son lancement dans les vidéos. Bref ; le prix, cet agréable échange préalable, combiné à tout ce que m'inspirait déjà son personnage depuis quelques années... Je ne pouvais que me laisser tenter.


Par ailleurs, elle m'avait dit avoir lu mon article sur ces vidéos ! Rien ne me fait plus craquer que savoir que j'ai été lu. Comme tous les grands incompris, je ne rêve que d'une chose, c'est bien de l'être.


• L'excitation au moment de passer commande

Si j'ai toujours adoré ce moment où l'on choisit ce qu'on va prendre au restaurant, ce n'est rien comparé à ce que je ressentais au moment de remplir le formulaire de I Want Clips pour commander ma vidéo personnalisée.


J'étais vraiment très excité, au final plus encore qu'au moment d'obtenir la vidéo ! C'est d'ailleurs un peu la même chose avec mes rencontres en séance. Le moment que je préfère est souvent celui du premier mail, ou mieux encore, quand il y a un questionnaire à remplir ! J'étais sans doute un sacré fantasmeur dans une autre vie. Il n'y a rien de plus confortable que le flou du lendemain, quand tout reste encore possible.


Après avoir passé ma commande, tout cela m'est bien resté en tête pendant plus de deux heures, et je n'avais alors de neurones que pour Nikky French, complètement obnubilé par son empreinte, ce qu'elle m'inspirait. Je suis resté pendant ces deux heures physiquement excité et incapable de faire quoique ce soit d'autre.


En outre, le seul fait de lui communiquer ma demande, un de mes fantasmes les plus chers - bien que basique -, était quelque part source d'excitation. Déjà, parce que cela place de suite en position de faiblesse : elle connaît mon intime, mais ce n'est pas réciproque. Un enjeu de pouvoir. Enfin, parce qu'étant une personne assez introvertie, le fait de me découvrir n'est jamais anodin pour moi.


Je lui avais demandé en quelque mots un scénario mettant en avant des socquettes blanches (de très loin le fétichisme qui me fait le plus craquer !), prétendument bien portées et odorantes, où elle se jouerait de son soumis, s'amusant à le taquiner et l'humilier sur la base de ce fétichisme.


• L'implication émotionnelle avec une vidéo qui nous est destinée

Cette excitation au moment de passer commande, cette implication émotionnelle dans le fait de se sentir "à nu" en communiquant son fantasme, ce sont aussi retrouvées au moment de la livraison de la vidéo.


Mon cœur s'était emballé lorsque j'ai vu qu'elle avait envoyé ce fantasme filmé, j'étais tout fébrile ! Et je le suis encore aujourd'hui, six mois plus tard, au moment d'ouvrir la vidéo pour la énième fois ! J'éprouve un stress que je n'ai jamais ressenti avec une vidéo classique.


Je suis très sensible, à un point parfois caricatural, et j'ai le malheur de tout intellectualiser à l'extrême. C'est sans doute pourquoi cet effet est si important sur moi. Le fait de savoir que cette vidéo m'était directement destinée, qu'elle l'a réfléchie et tournée en pensant quelques fois à moi, me fait tourner la tête. Une part de ce stress éprouvé au contact de cette vidéo vient aussi du fait de me sentir complètement exposé, comme évoqué ci-haut.

Enfin, ce lien qui existe entre elle et moi à travers la commande du scénario me donne l'agréable impression qu'il existe un lien qui va encore plus loin que cela. Ce n'est évidemment qu'une impression et rien de plus, mais c'est agréable. Je pense que là encore, cela vient du fait d'être très réservé, et que donner la moindre prise à autrui sur moi me déstabilise un peu (dans le cadre des ces relations domination-soumission, ça n'est que pour mon plus grand plaisir !).


Bref, je n'aurais jamais pensé que le seul fait d'acheter une vidéo personnalisée pouvait avoir un tel impact émotionnel sur moi.



• La vidéo

Ci-dessous un extrait de 10 secondes...

Vous pouvez acheter cette vidéo sur I Want Clips, Clips4sale, ou ManyVids

Elle propose aussi un compte Onlyfans avec l'accès à TOUTES ses vidéos pour 35€/mois


D'emblée, sa vidéo m'a fait penser à Les filles d'à côté ! L'enthousiasme et l'énergie dans la manière dont elle s'exprime très distinctement ; l'omniprésence de couleurs vives ; le décor rétro ; son visage très expressif... Autant de choses qui me plaisent pour une vidéo de ce type, très fantaisiste, et qui me rappellent la célèbre sitcom française des années 90.


Je ne saurais être autre chose que dithyrambique sur la qualité globale de sa vidéo. On sent le travail du fond. Je me demande d'ailleurs si elle tout appris d'elle-même en observant les références en la matière ou bien si elle s'est faite conseillée par des personnes expérimentées. Cette qualité est étonnante quand on sait que ça ne fait qu'un an qu'elle tourne des vidéos dites POV. Peut-être fait-elle partie de ces personnes qui apprennent vite quand elles s'investissent dans quelque chose, je me faisais d'ailleurs la même remarque pour les vidéos de Mistress Euryale.


• Le cadrage

L'angle de vu est très maîtrisé : ce n'est pas trop focalisé ni sur ses pieds (mais ils restent au premier plan) ni sur son corps. Pour autant, elle reste bien visible et n'est pas trop à distance de la caméra, ce qui permet de profiter comme il se doit de ses expressions du visage bien marquées !


Sans doute suis-je tristement atypique là-dessus, mais je ne suis pas du tout attiré par une vidéo où la personne est trop loin de la caméra. Parfois ça ne tient qu'à un mètre !


Aussi, ce cadrage soigné permet au décor d'exister pleinement dans la vidéo, rendant alors plus facile pour le spectateur tout dur le fait de se projeter dans le scénario, être intégré dans l'environnement de Nikky French et se sentir comme si il était juste en face d'elle (en tout cas, c'est bien le cas pour un spectateur comme moi !).


"Aaaahhh... Très intéressant cet article !"

Il faut savoir par ailleurs que je ne ressens pas d'attirance physique pour les personnes, les corps. Tout se joue sur le reste et passe par le prisme de l'intellectualisation, peut-être alors que j'accorde malgré moi une grande importance à des détails insignifiants. Je ne suis d'ailleurs pas un véritable fétichiste des pieds : mon intérêt pour eux est surtout lié à l'aspect humiliation que j'y attache et au fait que ce soit une partie "cachée" du corps, plus qu'à l'esthétique.


• L'image

Comme mentionné plus tôt, la vidéo est très colorée, chaude et chaleureuse. C'est un aspect que j'apprécie tout particulièrement dans ces vidéos-là, plus encore quand ça touche au fétichisme. Le dynamisme des couleurs renvoie la balle au dynamisme de Nikky French et inversement. Les deux vont très bien ensemble et forme un tout cohérent. Je me sens comme un enfant devant une belle carte Pokémon !


Le décor est bien fichu, il y a des petits éléments mais pas trop ! C'est d'ailleurs une pièce assez atypique. Je ne pense pas que cela soit chez à elle, mais plutôt un studio dédié qu'elle utilise.

Enfin, pour ce que l'on voit à l'image, évidemment la vidéo porte majoritairement sur ses chaussettes supposées odorantes, c'était tout le thème de la vidéo ! J'ai particulièrement apprécié le choix de sa tenue, surtout ses baskets et son short aux motifs léopard. D'ailleurs, j'adore les baskets chez les femmes, bien plus que les escarpins, qui sont pourtant un classique.


Elle porte très bien ces motifs d'animal sauvage, et j'adore les voir sur elle. Là encore, si cela me plaît tant c'est certainement parce que c'est aussi quelque chose qui ne sera jamais mien. J'aime m'habiller de manière soignée mais sobre, jamais je ne serai capable de porter de tels motifs, ou même d'autres motifs si expressifs. Je suis complètement fan de ses sneakers dans la vidéo, elles m'excitent énormément. Elle passe les deux premières minutes chaussée et c'est un vrai plaisir !



• Les paroles et l'attitude de Nikky French

Pour finir, j'en viens à ce qui est le plus important à mes yeux dans de telles vidéos : l'attitude de la modèle. Moi qui suis très habitué aux vidéos en langue anglaise, l'usage du français ici peut être déstabilisant au début : j'ai l'impression que ça m'atteint encore plus, la frontière du virtuelle se réduit.

L'attitude de Nikky French est pour moi son plus gros points fort dans ses vidéos. Elle y incarne fantaisie, légèreté, énergie ; encore une fois, des choses dont je peux moi-même manquer et qu'elle m'offre par procuration. Cette attitude qu'est la sienne se prête en tout cas parfaitement au thème du fétichisme tel que je le vis. C'est visuel, sans retenue, direct, en abondance, impulsif. Cela monte directement au cerveau et ce n'est qu'après que je réfléchis.


J'aime beaucoup la manière dont elle interpelle le spectateur tout dur, là encore pleine de fantaisie. C'est léger et souriant, divertissant. On remarque facilement qu'elle est vraiment très à l'aise devant la caméra et qu'elle est capable de dérouler voire d'improviser sans trop se poser de questions. Cette spontanéité accouche d'une vidéo agréable et engageante. Elle s'affiche de manière décomplexée et sans calcul, il en ressort alors une stimulation intellectuelle constante dans la vidéo, sans temps morts.


Cette stimulation constante, que ce soit par le geste, les expressions physiques ou la parole, est très importante dans les vidéos de ce genre-là. Il faut faire "monter la pression", ne pas laisser de temps faibles ; la vidéo doit incarner du fantasme à l'état pur, et on n'a pas le temps de s'ennuyer dans un rêve. Ce sont en tout cas mes goûts personnels, je ne peux faire de généralité. Je sais que d'autres apprécient un modèle bien plus posé, qui met l'accent sur la tension, comme on pourrait le faire "en vrai", et certaines autres productrices sont très douées en la matière. Pour ma part, mon intérêt pour ces vidéos est bien autonome, c'est pourquoi je ne recherche pas un substitut de situations réelles.


Bref, Nikky French s'affiche dans ce clip comme une femme moqueuse, perverse et on ne peut plus à l'aise face aux tourments de l'imaginaire soumis, consciente de ses faiblesses et décidée à s'en jouer. L'ensemble est constant et très rythmé !


Son talent est aussi de faire voir (ou faire croire ?) qu'elle prend du plaisir dans ce qu'elle fait, et qu'elle est ravie d'être là avec nous, de l'autre côté de l'écran. Elle fait cela très bien, et à la manière d'une vraie actrice, on sent que cela lui a demandé de se mettre en situation avant de commencer à filmer, d'entrer elle aussi dans une certaine dynamique mentale.


Je ne peux oublier de mentionner également qu'elle est très talentueuse dans la manière de jouer avec ses baskets, ses pieds, les agiter à la vue du spectateur.


Enfin, si la comparaison avec Les filles d'à côté me tenait à coeur, c'est aussi parce que son personnage et la manière dont elle s'exprime est clairement dans la fantaisie, voire même l'exagération, mais sans jamais totalement pénétrer le domaine de la caricature lourdingue. Le dosage parfait pour nous couvrir de stimulations émotionnelles, nous saisir, sans pour autant mettre mal à l'aise.


J'ai noté aussi l'usage d'une très discrète musique de fond, qui ne me gêne pas du tout, là encore dans la logique d'une constante stimulation des sens, mais cette fois-ci inconsciente.



• Le mot de la fin

Je me réjouis de cette première expérience dans la commande d'une vidéo personnalisée, et j'ai eu de la chance qu'elle soit aussi réussie. L'approche est très différente qu'avec une vidéo qu'on ne commande pas, et comme mentionné plus haut dans l'article, j'intellectualise tellement tout cela que j'en viens à stresser au moment d'ouvrir cette vidéo, même plusieurs mois après !


Ma relation à distance (très unilatérale !) avec Nikky French n'est pas ailleurs pas terminée, en cela qu'à l'heure où j'écris ces lignes, je compte aussi lui acheter une paire de chaussettes blanches portée, pour un article prochain sur le fétichisme et l'achat de sous-vêtements. Il y aura de nombreux profils et vêtements différents !


Pour l'heure, certaines de ses autres vidéos me font de l'œil...

462 views0 comments