• BDSAIME

Scarfetish.com : pour l'amour des foulards

Scarfetish.com était un fabuleux site internet porté sur le fétichisme des foulards et leur utilisation pour le bondage, dit scarf bondage... Cerise sur le gâteau, c'était une production française ! Le site n'existe malheureusement plus depuis 2012.


• Fétichisme des foulards et Scarf bondage

Je suis un grand fétichiste des foulards, particulièrement de ceux en soie, mais pas que. Sexuellement excité par la douceur de cette épaisseur bien lisse, mon attirance pour ce vêtement (ce, d'autant plus lorsqu'il est porté) est aussi visuelle : les couleurs si vives, les petits plis et reliefs, la manière dont il épouse un corps et ses formes...


Aussi, mon excitation liée aux foulards vient peut-être également du tampon "féminité" qui va avec. Je ne peux cacher que mon univers érotique est pas mal dominé par les clichés du genre, et j'aime les codes classiques de la féminité (sans chercher à me prononcer sur leur légitimité). Le foulard en fait partie, je le vois alors comme l'extension de la femme à qui il appartient, il porte son empreinte et son odeur.


S'agissant de l'utilisation de ces foulards, je fantasme avant tout sur le fait d'être bâillonné avec. Comme pour les adhésifs, c'est ici l'abondance et la superposition de couches qui m'attire énormément. Chaque nouvelle épaisseur m'apparaît comme de l'attention supplémentaire à mon égard.


Me sentir (ou voir quelqu'un ainsi) être complètement muselé, gémissements étouffés et quelque part déshumanisé, est une très grande source d'excitation chez moi. La photo ci-dessus illustre parfaitement ce que j'aime, où trois foulards superposés viennent contrôler la modèle soumise. Dans toute vidéo de bondage, le moment où la personne se fait réduire au silence avec soin est toujours mon moment préféré.


Lady Victoria Valente

Le bondage étant pour moi la pratique essentielle de mon univers SM, la combinaison avec les foulards a le potentiel certain de me faire grimper au rideau de soie. Je n'ai encore jamais eu l'occasion de vivre une séance entièrement tournée autour de ce thème, et ça reste un grand fantasme pour moi. Je sais que Lady Victoria Valente, par exemple, en fait une de ses pratiques favorites. Ce sera peut-être l'occasion pour moi de visiter l'Allemagne. Certaines de ses vidéos ne font rien pour m'en dissuader !


Je pense qu'attacher une autre personne avec des foulards, tout en lui procurant un légitime sentiment d'impuissance, ne pas lui permettre de se défaire de ses liens facilement, demande un certain niveau de maîtrise.


Mais assez parlé de moi !



• Scarfetish.com, magnifique production désormais disparue


Créé en 2006, Scarfetish.com a rendu l'âme aux alentours de 2011/2012. Et même s'il existe et a existé d'autres sites dans le même registre, ces parisiennes faisaient quelque chose qui sortait vraiment du lot, à travers leurs photos et vidéos mis à disposition sur leur plateforme payante.

Ma vidéo préférée de Scarfetish.com

Le site a complètement fermé du jour au lendemain, et impossible de savoir ce qu'il s'est passé. C'est tellement frustrant ! Heureusement, je possède toujours l'intégralité du contenu qui était alors accessible pour les abonnés. Certaines de ces vidéos sont d'ailleurs aujourd'hui trouvables sur Pornhub et Boundhub, mais seulement quelques unes sur plusieurs dizaines. Des photos sont aussi trouvables sur Imagefap.


Les vidéos étaient bien réalisées, et l'on n'entendait jamais autre chose que des voix étouffées par des foulards. Pas de nudité, ni même de mots employés. Tout était sensualité, à l'image de la soie tant utilisée dans leurs productions.


À l'instar de ce que j'ai pu écrire sur le studio SpanishTies dans un autre article, ce qui était si plaisant était aussi qu'on devine facilement le réel plaisir que les modèles prenaient dans ces jeux-là. Elles étaient fétichistes bien avant d'être de simples actrices. Ça se ressent clairement quand c'est le cas, et se projetter à la place fantasmée est alors bien plus facile, et bien plus tentant.

Souvent, l'attachée se voyait nouer un foulard au ras du cou, chose qui m'excite énormément quand je me projette à la place de la victime. Dans un tel contexte, le foulard fait un peu office de collier, ce lien omniprésent dont l'existence ne peut être ignorée, pas plus que le pouvoir de contrôle de la personne nous l'ayant imposé.


Dans la grande majorité des cas, ces jeunes femmes proposaient une imagerie très colorée et plutôt chaude, c'était alors un régal pour les yeux avant même de passer par le filtre de l'intellectualisation.

Le scarf bondage, scarf fetish, reste aujourd'hui encore assez rare sur internet, et plus encore dans la "vie réelle", j'ai l'impression. Les asiatiques, notamment les Japonais et Chinois, semblent être culturellement les plus portés sur cela, d'après ce que je peux voir.

Comment ne pas craquer ?

Quand je pense à quelle aurait pu être l'évolution du site s'il était resté en vie, cela laisse rêveur. Nul doute, également, que je me serais empressé de les contacter pour une demande d'interview.


Mais il n'en est rien. De scarfetish.com, il ne reste aujourd'hui plus que des dossiers dans certains disques durs de fans, et quelques vidéos ici et là sur internet.


Jamais égalé car jamais vraiment imité, je dois bien avouer que ce site me manque, grand fétichiste des foulards que je suis. Aussi, bien que n'étant pas particulièrement chauvin, savoir cette production française était assez plaisant, car tellement rare dans les vidéos SM / fetish.




Aujourd'hui, l'on peut encore trouver silk-bound.ch ; D's Club ou encore Boundbybhowani. Mais c'est différent...

Au revoir, Scarfetish.com, et merci pour avoir existé !


0 views

© 2020 - Blog BDSM - BDSAIME